De la pauvreté en esprit

couv lukacs« Notre vie est sans valeur, sans signification, et nous serions prêts à chaque instant à la consacrer à la mort, nous attendons même à chaque instant simplement l’autorisation de la rejeter. Et pourtant, nous devons vivre intensément, vivre de toutes nos forces et de tous nos sens. » (Georg Lukács)

Paru en 1911, ce texte du philosophe hongrois – inédit en français – fut écrit entre L’Âme et les Formes et La Théorie du roman, deux textes majeurs du jeune Lukács. Il met en question, à travers un dialogue et une lettre, la possibilité de vivre, de trouver des formes à la vie (une adéquation entre penser et agir). Abattu par le suicide de son ex-compagne, Lukács nous mène vers une réflexion serrée au sujet du sens d’une vie où se succèdent les taches inutiles et sans grandeur, et cherche, par une idée de la Bonté, à nous indiquer la voie d’un dépassement possible.

De la pauvreté en esprit suivi de La légende du roi Midas [Georg Lukács]
ISBN : 979-10-94512-00-5 / Parution : septembre 2015 / 8,00€

 

En marge

Chronique radio « 2 minutes papillon » de Géraldine Mosna-Savoye pour france culture
Recension de Robert Maggiori pour Libération

Il fait émerger la notion de «pauvreté en esprit», qui signifie «se libérer de son propre conditionnement psychologique afin de se livrer à sa nécessité propre, métaphysique et métapsychique, la plus profonde», autrement dit retrouver sous l’inessentialité ce qui fait l’«esprit» authentique de soi.