Actualités

 »Le mouvement autonome des femmes transgressait la loi et même les lois qui se prétendaient favorables aux femmes. Et cela parce que la pratique politique de ces groupes se basait sur d’étroits rapports matériels et discursifs entre femmes, ayant ainsi la possibilité de mettre en lumière des désirs et des besoins subjectifs enracinés dans des histoires individuelles différentes. »

Ne crois pas avoir de droits, Librairie des femmes de Milan.

Panneau 2

Catalogue

DÉJÀ PARUS

Ne crois pas avoir de droits de La librairie des femmes de Milan

De la pauvreté en esprit de Georg Lukács

Force et malheur de Simone Weil

Sur Naples de Walter Benjamin, Asja Lācis et Alfred Sohn-Rethel

Manuel de survie de Giorgio Cesarano

Race d’Ep ! Un siècle d’images de l’homosexualité de Guy Hocquenghem

Les limites du langage philosophique de René Daumal

La monnaie de Alfred Sohn-Rethel

Spartakus. Symbolique de la révolte de Furio Jesi

 

À PARAÎTRE


De l’esprit libre
de Mario Tronti

Panneau 3

Nous contacter

Pour toute demande de renseignement ou pour passer commande :

Par mail

editionslatempete[@]gmx.fr

Par courrier

Éditions La Tempête 
05, rue de Cadaujac
33800 Bordeaux

Pour vous abonner à la newsletter, veuillez laisser votre adresse mail ci-dessous.