Chaosmogonie

« faire participer le lecteur par la remise à zéro du langage
séquence d’images tirées comme des slogans
l’attaque doit être minutieusement préparée
dans une perspective révolutionnaire »

Nanni Balestrini

couv_chaosmogonie

Chaosmogonie est la preuve qu’il n’y a pas deux Balestrini — d’un côté, le poète d’avant-garde ; de l’autre, le militant de l’autonomie, co-fondateur de Potere Operaio (Pouvoir Ouvrier) en 1967.
Tous les poèmes de ce recueil sont « montés », c’est-à-dire que les phrases ou fragments sont repris, déplacés, répétés, et que ce sont justement ces reprises (de Bacon, de Cage, de Godard, entre autres), ces déplacements et ces répétitions qui opèrent et analysent politiquement le monde.
Dans Chaosmogonie, Balestrini ré-invente ce qu’on pourrait appeler une poésie théorique confessionnelle, une poésie où l’intime est entièrement externalisé et prend sa force d’opposition dans l’art toujours libre et violent du montage.

Chaosmogonie 
[Nanni Balestrini]
Introduction de Nathalie Quintane Traduit de l'italien par Adrien Fischer
ISBN : 9791094512142 - 14,00 A paraître en 28 août 2020

 

EN MARGE

  • Pensée, parole, lutte. Un souvenir de Nanni Balestrini, de Mario Tronti
    Cette coexistence et cette influence réciproque entre avant-gardes artistiques et avant-gardes politiques ont été un fruit du grand vingtième siècle. Mais Nanni les a exprimées d’une façon qui lui est propre. S’il y a un mot, qui est aussi une action, à même de le caractériser, il s’agit d’expérimentation : se pencher vers ce qui n’a jamais été tenté, qui vaut la peine d’être approprié, de devenir la matière de sa passion à vivre.