Force et malheur

 

vierge

« Quoi qu’il me soit plusieurs fois arrivé de franchir un seuil, je ne me rappelle pas un moment où j’aie changé de direction »

Comment penser une action qui soit à la hauteur du malheur ? Les textes réunis dans ce recueil se suivent chronologiquement afin d’embrasser le développement biographique d’une pensée en va-et-vient constant avec l’action politique. Engagée jeune dans l’anarcho-syndicalisme, Simone Weil se fait embaucher en usine pour partager la vie et le quotidien des ouvriers durant une année. Suite à cette expérience, elle développe une théorie de la force inspiré par la poésie grecque et occitane. C’est à partir du malheur profond de l’homme soumis à la force que son interrogation philosophique et politique se construit, et elle se refusera tout le reste de sa vie de détourner le regard de celui-ci. La voix de Simone Weil résonne comme un cri d’alarme épris de liberté pour réveiller nos temps aphones.

Force et malheur
[Simone Weil] A paraître 1 Avril 2019.