Orphisme et tragédie

Orphisme et tragédie
[Gianni Carchia]
Suivi de Dialogue avec les morts de Julien Coupat
ISBN : 9791094512166
10,00 €
A paraître le 13/11/2020

Qui est Gianni Carchia ? Simplement l’un des plus grands penseurs italiens du XXème siècle, aussi souvent pillé que rarement cité. Orphisme et tragédie est son premier livre, paru en 1979, et d’entre tous certainement le plus dense. Au moment où l’insurrection italienne des années 1970 qu’il avait contribué à nourrir est écrasée par le nihilisme social, Carchia se tourne vers l’Antiquité. Il va déterrer les racines du mal civilisé, de l’interminable tragédie humaine dont la politique se voudrait le remède. Sur son chemin, il trouve l’orphisme – cette rupture oubliée avec l’Occident naissant. Refus des rituels sacrificiels qui fondent la cité, végétarisme, techniques d’accès à l’invisible, désertion des villes, rapport hérétique au temps, à la mémoire, à la parole poétique, à l’amitié, l’orphisme se présente comme une possibilité plus présente que jamais. C’est que « nous ne sommes plus de la matière dont on fait les sociétés » (Nietzsche).

EN MARGE DU LIVRE

Autonomie et dissidence en Grèce ancienne – Une lecture d’Orphisme et tragédie L’une des grandes forces de ce livre est de déjouer l’illusion d’optique qu’engendrent ces oppositions binaires et confortables qui nous enferment dans une fausse alternative assurant en dernière instance la reproduction de l’ordre. Et de proposer une voie de sortie : celle que Carchia découvre avec Hölderlin dans l’autonomie esthétique réelle, celle de l’orphisme et celle de la tragédie, par laquelle une forme poétique rompt avec le monde de la domination pour laisser entrevoir des voies utopiques obstruées par l’histoire.