Spartakus. Symbolique de la révolte

« À l’heure de la révolte on n’est plus seul dans la ville »

Furio Jesi

Dans ce texte important inspiré par Walter Benjamin et par le jeune Georg Lukács, Furio Jesi pose la question du temps et du mythe durant les moments de soulèvement. A travers l’histoire de l’insurrection Spartakiste berlinoise, Jesi étudie minutieusement la différence entre révolte et révolution. La révolte est une suspension du temps historique, tandis que la révolution est l’inscription d’une stratégie consciente en son sein. Avec cette simple distinction et croisant l’histoire, l’analyse littéraire et la philosophie, cet opus retrouvé après la mort de Furio Jesi dans un état préparatoire, nous fait penser les faiblesses des mouvements contemporains, tout en gardant l’œil braqué sur « le chapitre des bifurcations » passées et à venir, plus que jamais ouvert à l’inconnu.

Furio Jesi (1941-1980) était un spécialiste des mythes, un historien des religions et un critique littéraire. Penseur éclectique et original, il a développé des modèles d’interprétation innovants sur le mythe et ses manifestations modernes. Parmi ses essais publiés en français : La fête et la machine mythologique (2008) et Culture de droite (2021).

Spartakus. Symbolique de la révolte [Furio Jesi]
Traduit de l’italien par Fabien Vallos et Antoine Dufeu
Préface de Andrea Cavalletti
ISBN : 9791094512012 – 270 pages – 14,00 €
Paru le 01/01/2017


EN MARGE DU LIVRE